Black Power en Nouvelle-Zélande et en Australie


03-05-2017

Avec Angélique Stastny de l’Université de Melbourne.

En 1966, frustrés par le mouvement afro-américain des droits civiques qu’ils considèrent comme inefficace, Bobby Seale et Huey Newton fondent les « Panthères Noires » à Oakland, en Californie. Le parti œuvre, aux moyens d’actions plus directes, rapides et militantes, pour la liberté, l’autonomisation, l’auto-défense face à la brutalité des forces de l’ordre et contre l’injustice et les abus du capitalisme. Rapidement, cette « conscience noire » s’étend à l’Océanie où des groupes activistes aborigènes (Australie) et polynésiens (Aotearoa Nouvelle-Zélande) adoptent et adaptent ces discours et méthodes à leurs réalités locales.