TROCA s’intéresse aux problématiques identitaires et la perspective choisie pour le contrat 2017-2021 est celle de la fluidité de l’espace océanien qu’éclaire la dialectique entre temps long et temps court.

La mission principale que s’assigne l’unité est d’analyser les dynamiques de ces changements et leurs conséquences en Nouvelle-Calédonie et dans l’aire océanienne, et de proposer des outils de réflexion à la société calédonienne à un moment où la notion de communauté de destin prend une signification déterminante, ce qui l’inscrit clairement comme un acteur dans le cadre posé par les accords de Nouméa de 1998.

3 thèmes de recherche :

  1. Études aréales, pluralité et fractures culturelles, dialogue interculturel
  2. Contacts et échanges, approches mémorielles
  3. Réception des espaces et de leur transformation

Études aréales, pluralité et fractures culturelles, dialogue interculturel

Ce premier axe, synchronique, a pour vocation d’explorer les zones de friction mais aussi de dialogue entre les espaces culturels et linguistiques calédoniens en particulier, et ceux de leur environnement pacifique et océanien.

Contacts et échanges, approches mémorielles

Ce deuxième axe apporte une perspective historique à travers les traces des contacts et échanges qui se sont développés en Nouvelle-Calédonie et dans son environnement pacifique. Il apporte un éclairage diachronique indispensable à la compréhension des phénomènes de transformation des sociétés du Pacifique.

Réception des espaces et de leur transformation

L’espace océanien est par essence un espace fluide dans lequel des sociétés ancestrales se sont développées. L’existence de traditions anciennes n’implique pas pour autant que ces sociétés aient été figées, même si les périodes modernes et contemporaines ont significativement accéléré les processus de transformation. Ce troisième axe a pour objet d’étudier les corpus permettant de mettre en valeur la réception des espaces de vie des sociétés du Pacifique, tant dans leur dimension imaginée que dans l’impact physique induit par leur transformation.