La collection La-Ni regroupe les travaux des membres des équipes SHS ERALO et TROCA de l’université de la Nouvelle-Calédonie. Son nom, La-Ni, « Le chemin des richesses » en nengone permet d’affirmer l’ancrage calédonien des deux équipes et il est emblématique des centres d’intérêt et axes de recherche sur lesquels travaillent ces deux équipes. Leur approche est résolument pluridisciplinaire, voire interdisciplinaire, et encourage la complémentarité des outils méthodologiques.

Les objets d’analyse centraux de TROCA se trouvent dans l’étude des sources orales, écrites, historiques, géographiques ou archéologiques qui permettent de restituer, dans leur complexité synchronique et diachronique, les trajectoires des sociétés contemporaines d’Océanie.

Du peuplement initial à l’arrivée des Européens, 3 000 ans d’histoire ont forgé l’histoire de l’archipel calédonien dans cet environnement fluide que constitue l’espace océanien. La dialectique temps-long/temps court qui s’applique à cet espace fluide constitue la matrice des recherches menées par TROCA.

ERALO a pour objet central les langues, les discours et les dynamiques plurilingues et explore, en particulier, les créations, les mobilités et les idéologies au travers d’entrées pluridisciplinaires (linguistiques, géographie, sociolinguistique, études visuelles).

Les projets de recherche, de formation et de médiation de cette équipe ont pour objectif de contribuer à la valorisation des langues et cultures océaniennes. Les actions de terrains incluent les milieux scolaires, urbains et artistiques. Il s’agit, ici, de contribuer à la pluralité sociale à partir des besoins.

 

Directeurs : Suzie Hieku Bearune et Yann Bévant

 

Found a deliberative school and build common symbols